Communication & marketing

Notre monde est dominé par la forme et le paraître

Quand vous faîtes vos courses, vos yeux ne sont-ils pas à la recherche des logos que vous connaissez, voire chérissez ? Ne vous est-il jamais arrivé de discuter d’une publicité avec des amis, qu’elle fût de bonne ou mauvaise qualité ? Quand vous feuilletez un magazine, ne vous arrêtez-vous pas aux pages illustrées de photographies qui retiennent l’œil ? Quand vous allez dans une entreprise, n’êtes-vous pas sensible à l’accueil (l’hôte/hôtesse et la forme) ainsi qu’au cadre ?

Crédit : shutterstock.com / javi_indy

L’image est aujourd’hui au centre de la communication. Etre vu et reconnu au milieu d’une multitude d’autres personnes, produits, entreprises, publicités qui habitent le même segment : c’est le nerf de la guerre en quelques sortes.

Peu importe le fond. On s’y intéresse, de plus en plus, en second lieu, après avoir été appâté avec succès. La communication par l’image vise à attirer avant de convaincre. Le paraître et la forme, c’est la face visible de l’iceberg peut-on dire. N’empêche que c’est cette face visible qui donne à voir, qui est mémorisée, qui peut faire ou défaire une réputation.

L’image est donc essentielle. C’est par elle qu’on communique aujourd’hui. C’est par elle qu’on existe, ne serait-ce que furtivement, dans la conscience du public cible voire collective. C’est, en revanche, par le fond qu’on dure (une marque, une personne, une entreprise).

Ne pas prêter attention à l’image, c’est être moins visible, moins reconnaissable ou identifiable. C’est donc concéder d’emblée un terrain qu’on aurait pu occuper. La communication par l’image est devenue une caractéristique majeure du mode de fonctionnement des sociétés d’aujourd’hui sur les plans économique, marketing, socioculturel, ou simplement humain.

Découvrez des articles similaires :

  • Maryem

    Pertinent…