Développement personnel

Accepter le changement et perdre le contrôle

Je vous ai parlé dans mon article précédent de l’influence que vous pouvez avoir sur les choses pour changer votre vie. J’ai souvent ce sentiment que la plupart des gens gèrent leur vie en la regardant passer, si vous avez compris mon propos, vous savez désormais que vous avez plus d’influence que vous ne le pensez sur votre vie. A contrario, je vois beaucoup de personnes se battre et se débattre devant des éléments que très clairement ils ne peuvent pas contrôler.

Parfois vous n’avez aucune influence sur une situation. Sachez l’accepter, prendre les bonnes décisions et changer. Vous ne pouvez pas tout contrôler, sachez être félin et vous adapter. Revoyez votre plan de vie si nécessaire.

Perdre le contrôle

Crédit : shutterstock.com

Quand je vois certains entrepreneurs s’entêter à développer un business sur un marché en perte de vitesse.

Je ne peux m’empêcher de penser :

« Accepte la fin de ce modèle économique, la conjoncture est un élément qui te dépasse. Ce n’est pas un échec de changer d’activité économique. Ne te débat pas. Dépense ton énergie à accompagner le changement plutôt que de combattre une force qui te dépasse. »

En même dans ces situations, vous avez encore le contrôle sur quelque chose d’essentiel : la façon dont ça vous touche et ce que vous allez décider pour la suite.

Dans les relations amoureuses, c’est souvent pire.

Je vois bien trop de monde refuser une rupture.

Supplier à votre conjoint de revenir ne changera rien. Et d’ailleurs, si vous intéressez à la séduction, vous savez que c’est le pire des comportements. Le silence est une bien meilleure manière d’agir : pour votre équilibre tout d’abord et pour l’image que vous donnez de vous à votre ex-conjoint ensuite. Si vous êtes en pleine rupture, voici ce que j’aurais envie de vous dire :

« Ne plus être aimé fait parti de la vie. Ne te débat pas, c’est fini, accepte-le. Tu a tant de choses à faire, tant de nouveau projets à bâtir. Il ne sert à rien de crier encore la liste de tes qualités à ton ex-conjoint et encore moins lui faire de une liste de nouvelles promesses. Utilise tes qualités et ton envie de changer pour repartir vers de nouvelles aventures. »

Je vais vous raconter une histoire banale. Il y a maintenant 2 mois, j’ai eu un léger accident de voiture. Sans gravité pour moi et mon amie, mais ma voiture a été immobilisée pendant 1 mois et demi. Très clairement je n’ai eu aucune prise sur les événements et les délais de réparation. Le fournisseur exclusif des pièces détachées agrées était en conflit avec le garagiste car il n’était pas payé et ce garagiste m’était imposé par mon assurance. Très clairement rien ne pouvait à mon niveau influencer les délais de réparation. J’ai bien entendu eu une voiture de prêt avec mon assurance mais cela n’a pas duré. Même en tout risque (et j’avais bien coché toutes les options) je n’avais droit qu’a deux semaines de prêt. Bien sûr j’aurais pu louer une voiture la période restante. J’en avais les moyens, mais je considère que nous dépensons tous déjà beaucoup trop en transport. Très clairement, ça me gênait philosophiquement. J’ai donc orienté mes pensées sur autre chose que ces délais incroyablement longs. Je n’avais pas d’influence là dessus, j’ai laissé glissé sur moi ces mauvaises pensées stériles. J’en ai par contre profité pour découvrir un peu mieux ce qu’impliquait le travail à distance, la gestion de mon équipe à distance, ma gestion du temps et mon organisation en étant chez moi. Cela a été une expérience très enrichissante. J’avais déjà expérimenté le télétravail mais jamais sur de longues semaines. Ce petit accident banal m’a rendu un plus fort et serein car je sais désormais que la voiture n’a plus l’influence qu’elle avait sur moi.

Si la vie se parcours à vélo, et donc que finalement vous pouvez aller au bon vous semble, il arrive parfois que vous soyez obliger de traverser certaines régions inaccessibles autrement que par le train. Si vous vous retrouvez dans le train, détendez-vous, lâchez le guidon, descendez de vélo. Profitez-en pour regarder le paysage et pour préparer votre trajet à l’arrivée. Vous ne contrôlez ni le trajet, ni la vitesse de ce train et ce n’est pas grave. C’est ainsi.

Cet article est la deuxième partie d’une série de 2 articles ayants pour thème : le changement
Retrouvez la 1ère partie ici : Changer et contrôler sa vie

Découvrez des articles similaires :

  • http://member.my-addr.com/public_profile.php?id=ZUJlZQ== queuemsvege

    Merci pour cette information interessante

  • Paul

    Très bon article. C’est vrai que la plupart des gens nous font douter quand on parle de projet. Peut être parce qu’ils s’inquiètent pour nous, ou peut être parce que qu’ils ne veulent pas que l’on y arrivent…le mieux, c’est effectivement de rester discret…

  • paul

    Tout à fait d’accord. On vit dans un monde qui facilite la déconcentration car notre cerveau est sollicité en permanence par tout un tas de « nuisances ».
    Lire est une excellent conseil, cela oblig le cerveau à se concentrer sur une seule tâche (sinon, 2 pages plus loin on se dit : « mais il sort d’où ce personnage ?, j’ai rien compris…)

  • Aude

    Tu m’as beaucoup fait rire ! :) ton blog est vraiment super et j’aime vraiment beaucoup tes articles!