Développement personnel

Changer et contrôler sa vie

Je suis un grand convaincu que nous avons bien plus de contrôle sur notre vie que l’on veut bien le penser. Cette pensée est même au cœur de ma philosophie personnelle et de la façon dont j’entrevois l’entreprenariat ou les relations amoureuses. On peut agir sur bien plus de choses qu’on ne le croit.

Car au pire, quand on ne peut pas changer les CHOSES, on peut changer l’INFLUENCE que les choses ont sur nous.

Contôler sa vie

Crédit : shutterstock.com

Pour illustrer un peu cette idée, voici quelques exemples de réflexions que je me fais régulièrement :

Quand j’en entends se plaindre de leur travail,

Je ne peux m’empêcher de penser

« Il y a tant de choses que tu peux faire évoluer. Cherche un autre travail. Fais en sorte de faire évoluer ton poste. Ne te laisse pas enfermer. Si ta collègue t’agace, le vrais problème… c’est quelle t’agace, pas qu’elle soit agaçante. Change ta façon de la voir. Essai de comprendre pourquoi ça te touche et te détruit ainsi. Certes, tu ne pourras pas la changer, mais tu pourras changer la façon dont elle t’influence. »

De mon côté, en temps que chef d’entreprise, je dois régulièrement travailler sur ma façon d’appréhender et de percevoir la relations avec mes associés, mes partenaires ou mes collègues. Il y a des choses que je ne peux pas changer. Et c’est parfois difficile à accepter quand on est le fondateur de l’entreprise. Bien entendu, quand je peux changer les choses, je le fais. Et si je ne peux rien changer, alors simplement je change ma vision des choses. Si un collègue d’une grande valeur pour l’entreprise m’agace profondément, je fais en sorte qu’il ne m’agace plus, je change ma vision de lui et je me concentre sur sa valeur.

Quand j’en entends se plaindre de leur situation financière,

Je ne peux m’empêcher de penser :

« Non seulement, tu peux changer tes revenus si tu pense qu’ils ne te suffisent pas et qu’il ne correspondent pas à ta valeur. Tu es libre d’entreprendre, tu es libre de mettre en place une stratégie pour mieux te vendre sur le marché des CDI. Mais surtout,  tu as la possibilité d’agir sur tes dépenses maintenant. Personne ne peut le faire à ta place. Ce sentiment de ne pas pouvoir dépenser autant que tu le souhaiterais, tu peux le changer. On ne peut pas tout avoir dans notre monde. Si ton bonheur est indexé sur ce que tu possèdes, tu n’auras jamais assez d’argent. Revois tes priorités, dépense pour ce qui compte vraiment pour toi. Agis, maintenant. Ne te laisse pas guider par la société de consommation »

De mon côté, sans réellement me priver, j’ai fais de nombreux petits choix pour adapter mes dépenses à mon niveau de revenu. J’ai pourtant un revenu supérieur au revenu médian en France. Mais j’ai fais en sorte de dépenser moins que ce que je gagne, c’est plutôt simple, et pourtant, ça me permet d’accéder a un style de vie plus libre et je sais que c’est un choix gagnant pour mon niveau de bonheur et de sérénité.  Je me sens libre. Et pourtant, je dois accepter d’avoir un niveau de vie parfois inférieur à mes employés. J’ai une moins belle voiture que certains, je n’ai pas d’écran plat, je n’ai pas le satellite. Et croyez moi je ne suis ni jaloux ni malheureux. »

Et il en est de même dans les relations amoureuses ou amicales.

Quand j’en entends se plaindre du comportement de leur conjoint,

(On se s’aime plus, il n’y a plus de magie entre nous, elle – ou il – n’es plus comme avant.)

Je ne peux m’empêcher de penser.

« Tu peux agir sur ça. Qu’est ce qui t’embête, de ne plus l’aimer ? Alors aime-là ! Ton sentiment d’amour c’est toi qui le contrôles. Qu’est-ce qui t’embête ? Qu’elle ne t’aime pas ? Rends là amoureuse, rend toi mystérieux, séduis là, surprends là, etc. Et si tu ne peux changer cette situation, agis en fonction, c’est a toi de décider si tu veux vivre avec ça ou la quitter. Si c’est que son comportement a changé, encore une fois, tu peux décider que ça ne t’agace pas. Tu peux décider  d’imprimer un changement dans ton couple. N’attends pas que les choses se passent, agis. »

Vous avez plus de prise sur les événements que vous ne voulez bien le penser.


Cet article est la première partie d’une série de 2 articles ayants pour thème : le changement
Retrouvez la 2ème partie ici : Accepter le changement et la perte de contrôle

Découvrez des articles similaires :

  • http://member.my-addr.com/public_profile.php?id=ZUJlZQ== queuemsvege

    Merci pour cette information interessante

  • Paul

    Très bon article. C’est vrai que la plupart des gens nous font douter quand on parle de projet. Peut être parce qu’ils s’inquiètent pour nous, ou peut être parce que qu’ils ne veulent pas que l’on y arrivent…le mieux, c’est effectivement de rester discret…

  • paul

    Tout à fait d’accord. On vit dans un monde qui facilite la déconcentration car notre cerveau est sollicité en permanence par tout un tas de « nuisances ».
    Lire est une excellent conseil, cela oblig le cerveau à se concentrer sur une seule tâche (sinon, 2 pages plus loin on se dit : « mais il sort d’où ce personnage ?, j’ai rien compris…)

  • Aude

    Tu m’as beaucoup fait rire ! :) ton blog est vraiment super et j’aime vraiment beaucoup tes articles!