Développement personnel

Décuplez votre pouvoir de persuasion par la concentration

On considère généralement que maximum 10 à 20% de notre communication est consciente et verbale. Le reste, c’est de la communication non-verbale (le Body Language), des sensations, de l’intuition, etc. Des centaines de micro-variations morphologiques, des attitudes qui renseignent vos interlocuteurs sur votre réel état intérieur, et vos objectifs.

Votre aisance sociale, votre élocution, et votre vivacité d’esprit sont bien entendu des atouts essentiels pour séduire un interlocuteur. Mais je peux aussi vous assurer que vous pourriez être la personne la plus fascinante du monde : une vie remplie, pleine de passions, un boulot épanouissant, un cercle social riche, etc. vous n’en sauriez pas pour autant persuasif si en même temps que vous interagissez avec votre interlocuteur vous pensez à votre prochain achat sur ebay, vos soucis bancaires, votre prochain rendez-vous, etc.

A quel point la concentration peut aider à convaincre un interlocuteur ?

Fascinez vos interlocuteurs

Pour devenir fascinant dans une conversation : restez focus ! Ne vous laissez pas disperser…

Imaginez un instant, qu’alors que vous êtes en pleine conversation, vos pensées errent sur la structuration de vos phases suivantes ou que vous soyez en train de scanner les lieux alentours… c’est destructeur. Ça transparaitra inévitablement dans tout votre non-verbal et, peu-importe votre aisance verbale, vous fascinerez moins.

A l’opposé si vous êtes parfaitement concentré sur cette interaction, que tout votre être est là, présent dans cet échange, alors votre communication non-verbale va se mettre au service de votre objectif. Sans que vous ayez à le jouer, mais simplement parce que vous êtes là et que votre corps sait parfaitement ce qu’il doit communiquer.

Si vous êtes concentré, de façon inconsciente, tout votre être va adopter naturellement la bonne attitude pour fasciner votre interlocuteur : la chaleur de votre corps, le mouvement de vos yeux, le rythme de votre voix, des variations infimes dans vos expressions faciales, etc.

C’est lorsque vous êtes parfaitement concentré lors d’une interaction avec quelqu’un que vous créez un état de connexion… et il n’y a rien de plus fascinant que de se sentir en connexion.

Pourquoi n’êtes vous pas assez concentrés ?

Nous sommes dans une société de la dispersion. Nous sommes tellement sollicités par la vitesse et l’énergie de notre société que nous ne sommes plus concentrés. Nous croisons des centaines de personnes par jour, nous sommes soumis à des milliers de messages publicitaires, la musique et les images appellent notre esprit de toute part. Notre cerveau erre de signal en signal en permanence et sans fin.

Combien d’entre-nous ne peuvent plus regarder la télévision sans être sur Facebook ou feuilleter un magazine en même temps ? Nous sommes dopés aux sollicitations nous réclamons toujours plus d’expériences sensorielles.

Posez-vous ces questions :

  • Vous arrive-t-il de vous apercevoir que vous lisez par automatisme et qu’en fait, vous êtes ailleurs, et vous ne savez même plus de quoi parle le sujet de votre lecture ?
  • Préparez-vous parfois vos prochaines soirées alors que vous êtes en train de boire un verre avec vos amis ?
  • Checkez-vous à longueur de journée vos messages Facebook, Twitter, vos emails ?

2 techniques pour être plus concentré

Voici 2 techniques simple que j’utilise régulièrement et qui vous permettront d’augmenter votre concentration et donc votre pouvoir de persuasion.
L’objectif à atteindre est de pouvoir concentrer toute votre énergie sur un seul sujet et de mobiliser toute vos ressources sur votre objectif.

1. Lors d’un rendez-vous : écoutez-vous parler et observez-vous

Soyons clair je ne parle pas de l’expression commune qui est la tendance de certains à être omnibulés par eux-mêmes, par leur grandeur, etc.

L’astuce est de s’observer comme l’on regarde une pièce de théâtre ou un film. Écoutez votre voix, observez votre posture, prenez du recul et regardez-vous comme de l’extérieur.

Ne cherchez pas à contrôler, à corriger, faites-vous confiance ! Vous savez très bien ce qu’il faut dire ou faire. C’est une sensation de lâcher-prise assez troublante mais qui au final mobilisera beaucoup mieux vos énergies, et ceci pour 2 raisons :

  1. La première, c’est que votre esprit reste au cœur du sujet, l’effort que cela vous demande ne vous permet pas de laisser passer d’autres pensées et à ce moment vous serez finalement beaucoup plus présent et persuasif.
  2. La deuxième, c’est que d’une certaine manière vous atténuez un peu l’influence de votre cerveau conscient pour passer la main à votre inconscient… et c’est une très bonne chose.

A force d’assimiler des stratégies et des méthodes, de raisonner sous forme d’argumentation, vous passez bien trop de temps à « penser à votre conversation » plutôt qu’à la dérouler. Ayez confiance en vous, les méthodes sont déjà en vous pour les avoir lu et relues, alors, lâchez-prise.

2. Au téléphone : orientez votre dispersion

Il est parfois difficile de ne pas faire autre chose. Au téléphone par exemple, seul notre sens auditif est sollicité alors nous avons tendance à faire quelque chose de nos mains et nos yeux sont attirés par ce qui nous entoure. Et pourtant, même au téléphone il est essentiel de se concentrer car de très nombreuses choses transparaissent dans nos inflexions, nos silences, notre respiration, etc.

La solution, lorsque vous devez passer un coup de fil important, choisissez ce que vous ferez pendant cet appel et choisissez quelque chose qui ne demande aucune énergie intellectuelle, quelque chose que vous avez l’habitude de faire par automatisme. Par exemple : alignez vos livres, découpez les tomates pour la salade de ce soir, nourrissez les poissons… mais surtout ne vous laissez pas happer par des choses qui demandent trop d’énergie : regarder les images de télé qui est restée allumé, lire vos messages Facebook qui défilent, feuilleter un magazine, etc.

Aller au-delà

Créez-vous un monde ou la dispersion est bannie.

Ne lisez pas sur fond de télévision. Ne vous laissez pas happer par tous les écrans que vous croisez sur le chemin de votre travail. Réapprenez à lire. Aménagez-vous des moments de calme et de silence.

Elaguez votre esprit en ayant un plan de vie.
Ne remettez plus au lendemain.
Etablissez vos priorités.
Prenez les décisions simples immédiatement.
Etablissez un emploi du temps.

(…)

La concentration, tout comme la mémoire, l’endurance, ou toute autre aptitude doit se travailler.

Découvrez des articles similaires :

  • http://member.my-addr.com/public_profile.php?id=ZUJlZQ== queuemsvege

    Merci pour cette information interessante

  • Paul

    Très bon article. C’est vrai que la plupart des gens nous font douter quand on parle de projet. Peut être parce qu’ils s’inquiètent pour nous, ou peut être parce que qu’ils ne veulent pas que l’on y arrivent…le mieux, c’est effectivement de rester discret…

  • paul

    Tout à fait d’accord. On vit dans un monde qui facilite la déconcentration car notre cerveau est sollicité en permanence par tout un tas de « nuisances ».
    Lire est une excellent conseil, cela oblig le cerveau à se concentrer sur une seule tâche (sinon, 2 pages plus loin on se dit : « mais il sort d’où ce personnage ?, j’ai rien compris…)

  • Aude

    Tu m’as beaucoup fait rire ! :) ton blog est vraiment super et j’aime vraiment beaucoup tes articles!