Développement personnel

Pour commencer : oublions la perfection

Voilà, je commence ce blog. Enfin plutôt, il faut que je commence ce blog. Personne ne me l’impose et ce n’est pas strictement nécessaire à ma vie. Pourtant je dois le commencer car il nourrit plusieurs de mes objectifs ou ambitions.

1. Ecrire de façon plus fluide et automatique

Je pense que l’exercice d’écriture pratiqué de façon régulière, quitte à se ‘forcer un peu’, permet d’améliorer de façon extraordinaire notre facilité et notre plaisir à écrire. Tout en nous fonctionne comme un muscle, et plus encore, tout en nous est illimité. Ca semble simple, mais encore faut-il le faire. Plus je travaillerais ma mémoire, plus j’aurais de la mémoire. Plus je travaillerais ma concentration, plus j’aurais la capacité à me concentrer. Idem pour l’écriture.

Perfectionnisme

Crédit : shutterstock.com

2. Engager une réflexion personnelle profonde.

Voilà quelques années, pour tout dire plus de 10 ans, que je travaille de façon irrégulière et plutôt légère à mon développement personnel. Il est temps de poser toutes ces réflexions. J’ai besoin de suivre cette évolution. J’ai besoin d’organiser mes objectifs et mes idées.

3. Echanger, rencontrer et collaborer

Le blog est la voie royale pour initier une communauté autour de ses passions. Nous sommes tous ‘multiples’, nous avons plusieurs vies. Certains sont à la fois : mélomanes, sportifs, informaticiens et dragueurs. D’autres sont voyageurs, comptables et économes. Notre vie n’est pas monolithique. Nous sommes avons plusieurs passions ou centres d’intérêts. Et vous conviendrez qu’il n’est pas aisé de réunir autour de soit des personnes qui cumulent les mêmes centres d’intérêts que vous. Internet, et en particulier les blogs et les forum, est parfait pour ça.

Mais voilà, se lancer n’est ni simple ni anodin.

Les projets que nous avons en nous depuis longtemps, cristallisent bien trop de rêves ou d’ambitions pour qu’il soit simple de commencer. Car commencer un projet c’est :

  • prendre le risque d’un échec,
  • prendre le risque de ne pas le finir,
  • prendre le risque qu’il soit imparfait (et donc que cela nous confronte à notre propre imperfection)

Et finalement, il est toujours plus simple de ne rien commencer, plutôt que de prendre tous ces risques. J’ajouterais même, que plus notre projet nous tient à cœur, plus il est difficile de se lancer.

Une seule voie : l’imperfection

Parfait est un concept abstrait qui n’existe pas. L’homme est imparfait par essence. De la même manière, il faut admettre dans tout projet l’imperfection. Même le meilleur cuisinier à l’œuvre pour son meilleur plat sera imparfait. Même le plus grand sportif au sommet de sa forme à ses défaillances.

N’ayons pas peur de l’imparfait, de l’inabouti ou de l’échec, commençons !

Découvrez des articles similaires :

  • http://member.my-addr.com/public_profile.php?id=ZUJlZQ== queuemsvege

    Merci pour cette information interessante

  • Paul

    Très bon article. C’est vrai que la plupart des gens nous font douter quand on parle de projet. Peut être parce qu’ils s’inquiètent pour nous, ou peut être parce que qu’ils ne veulent pas que l’on y arrivent…le mieux, c’est effectivement de rester discret…

  • paul

    Tout à fait d’accord. On vit dans un monde qui facilite la déconcentration car notre cerveau est sollicité en permanence par tout un tas de « nuisances ».
    Lire est une excellent conseil, cela oblig le cerveau à se concentrer sur une seule tâche (sinon, 2 pages plus loin on se dit : « mais il sort d’où ce personnage ?, j’ai rien compris…)

  • Aude

    Tu m’as beaucoup fait rire ! :) ton blog est vraiment super et j’aime vraiment beaucoup tes articles!